Combattre la casse des cheveux afro

15 juin 2016

Pour mieux comprendre la prise en charge du cheveu, il me semble très important de vous faire un léger rappel sur la physiologie du cheveux.

Pour faire simple, le cheveu est composé de trois couches :

1. Couche externe : La cuticule qui est composée de kératine, elle permet les échanges, c’est par son intermédiaire que l’on apporte ou élimine des produits à nos cheveux tel que l’eau, les huiles…

2. Couche intermédiaire : Le cortex est lui aussi composé de kératine, on y trouve des graisses, de l’eau, des vitamines. Le cortex apporte de la couleur aux cheveux grâce à la mélanine et lui confère des propriétés mécaniques telles que de l’élasticité, de la résistance, de la souplesse.

3. Couche interne : La moelle est une couche qui n’est pas présente chez tous les individus, elle est composée d’une substance molle et graisseuse. Elle n’a pas grande importance fonctionnelle.

Vous l’aurez compris, le cheveux est composé principalement de kératine, une protéine fibreuse qui a pour mission de protéger les cheveux des agressions extérieures. (Raison pour laquelle, on dit qu’il est important de faire des soins de type protéiné après un défrisage, une coloration…)

Un cheveu en bonne santé est un cheveu ayant une bonne élasticité (cortex) et une cuticule saine pour remplir au mieux son rôle de protection du cheveu.

Pour que l’on saisisse l’importance d’avoir une bonne élasticité des cheveux, nous pouvons les  comparer à des spaghettis.

Pour avoir des spaghettis Al dente, il nous faut des pâtes sèches que l’on va faire cuire dans de l’eau avec un pointe d’huile. Autrement dit, pour avoir des cheveux en bonne santé, il nous faut des cheveux, un apport en hydratation et une pointe d’huile (apport nourrissant).

Si l’on prend une spaghetti seule, sans apport en eau et que l’on tente de la manipuler, celle-ci va se casser. Autrement dit, un cheveux qui manque d’hydratation est un cheveux cassant. (Excès de protéine)

Une spaghetti cuite à l’eau trop longtemps devient trop molle, plus elle baigne dans l’eau chaude, plus elle se ramollit et risque de se casser. Autrement dit, un cheveux qui ne reçoit que de l’hydratation est un cheveu qui devient cassant car trop mou, il manque de force ! (Excès d’hydratation)

Ces deux dernières comparaisons mettent en avant l’importance d’avoir un bon équilibre entre apport en protéine et en hydratation, pour des cheveux plus résistants et en bonne santé (car fort et élastique en même temps).

Maintenant que l’on a saisi cela, vous vous demandez sûrement comment trouver cet équilibre ?!..

Il existe plusieurs méthodes que je vous ai conseillé depuis que j’ai débuté mon aventure capillaire.

 Pour les débutants : 

  • On pratique un soin « hard protéine » tout les X temps et le reste du temps on utilise des soins hydratants.
  • Sinon, on investit sur deux gammes de produit : Une gamme a visée hydratante et une autre à visée protéinée. On alterne dans un premier temps les gammes une fois sur deux, en restant très attentif aux effets produits par les gammes, au fur et à mesure on détecte naturellement quand nos cheveux ont besoin d’hydratation et quand il ont besoin de protéine.

Pour les intermédiaires :

On investit sur des soins à la fois hydratant et proteiné. Par exemple : Un shampooing hydratant, un masque protéiné, un leave in hydratant…

Pour les confirmées : 
Vous gérez, donc faite ce dont vous avez l’habitude de faire…

Si vous ne vous y retrouvez pas dans les soins de type hydratant et de type proteiné, il est important de savoir que :

  • Sur les soins proteinés, on retrouve souvent les annotations suivantes : « Soin restructurant, cheveux abimé, soin réparateur, kératine, protéine… ». Bon à savoir : Les huiles de blé, soja, riz et coco, sont des huiles proteinées.
  • Sur les soins hydratants, on retrouve souvent « Soin hydratant, cheveux secs, cheveux très secs, cheveux secs et abimés, soin nourrissant… ». Bon à savoir : Dans la composition, on y voit inscrit « Aqua, water, glycerine, panthenol, stearyl alcool, des huiles… ».

J’espère sincèrement que cet article va vous aider dans la prise en charge de vos cheveux et qu’il va aider un grand nombre d’entre vous à limiter la casse de vos cheveux.
Pour que l’article ne soit pas trop long, on se retrouve bientôt pour parler fourches et formation de noeuds.

Des bisous, Mélocy

Photographie : Franklyn K

No tags / by /3 comments/

3 Visitor Comments

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *